Mardi 5 décembre ( j'crois qu'c'est cette date, chui un peu perdue ds les jours... dslée), c'était la journée internationale du volontariat. Une journée spéciale était donc organisée par les associations de Kpalimé pr fêter ça, comme ts les ans. Au programme : lever 5h45, à 6h15, les associations devaient se retrouver à la préfecture avec leurs volontaires (il devait normalement y avoir plusieurs expatriés...). Nous arrivons, nous sommes dans les 1ers, normal, on est à l'heure... A lapréfecture, ce qui est prévu, c'est de nettoyer l'environnement, à savoir sarcler les broussailles au fond de la cour (ça c'est les togolais qui l'ont fait parce qu'ils nous ont dit que sinon on aurait des ampoules...). Les expatriés devaient balayer lacour (on croyait que c'était ramasser les déchets... mais non, c'est balayer les feuilles... avec un balai fabriqué en bois... ) . Du coup, après avoir attendu en vain que d'autres expatriées volontaires arrivent... on s'est attelées ala tache... On a balayé tte la cour de dvt tte seule... Ben j'ai qd même eu  2 ampoules... C'est pas évident d'balayer les feuilles ds les graviers et les racines desarbres. Puis, aprèsq qulques interviews de journalistes ou j'ai laissé emilie parler (moi j'déteste ça), ns sommes partis, en chantant, balayer sur le bord des rues, en allant jusqu'au commissariat. Emilie et moi on a pas compris pourkoi ils faisaient ces actions ds des endroits représentants l'Etat qui n'a pourtt pas une politique environnementale et qui a abandonné son peuple depuis lgtps... On a réservé cette question àplus tard. On ns a aalors expliqué que les autres années, c'était ds les rues, ms que a chaque réunion d'asso, la préfecture était là, et que ds certaines actions, si ils avaient besoin d'eux (forces de police, préfet...), ils se montraient présents. C'était dc dixit : "pr leur prouver leur amour"... Mouais... Emi et moi sommes sceptiques. Ne serait-ce pas plutot pour surveiller ce que font les asso qu'ils sont présents aux réunions... Bref, on passe...

Emi et moi, on s'est eclipsé à la poste pdt qu'ils nettoyaient lecommissariat et "malheureusement" yavè la queue...hihi ! Qd ns sommes revenues, c'était fini, et en plus j'avais du courrier, que demander de mieux... Alors, on est rentré, avons mangé, siesté, puis nous sommes préparées pr un match de football qui devait avoir lieu l'après midi... Encore une fois on ne nousavait pas prévenu que c'était un match sérieux, avec entrée payante, public, journalistes... Nous on croyait qu c'était pour d'la blague, et qu'on allait jouer aussi... J'ai mis un short, mimi un maillot, et on nous a dit texto d'alller ns changer parce qu'on ne jouait pas... (ah ! au moins ça a le mérite d'être franc... mais sec et blessant... c'est la façon de parler africaine...dure). Bref, on est parti au stade,et la on a compri pourkoi on ne jouait pas... C'était du sérieux, ils s'échauffaient sérieusement... le public en trait ds le stade... ils st entrés sur le terrain en faisant une chaine ens e donnant la main... discours avt match, coup d'envoi officiel, applaudissement, puis c'st parti mon kiki... Les commentateurs radios s'en donnaient à coeur, français, puis éwé, puis anglais... Yavè un mr qu'avait un poste radio a coté de ns, du coup on avait le son et l'image en même tps... Ns on pouvait pas s'empêcher de rigoler... Ils se prennaient tellement au sérieux que ça en devenait ridicule...

Puis j'ai noté2-3 choses pendant le match... A chaque changement, l'arbitre vérifiait le joueur, maillot ds short... crampons, puis tape sur les fesses et zou en route... Sauf que la moitié des joueurs n'avaient pas de chaussures à crampons... On dirait que c'est comme si ils voulaient faire comme ça se fait malgré leurs différences... Vérifier les crampons qd y'en a pas, c'est assez spécial... Puis leurs maillots à manches longues !!! ils me donnaient chaud a jouer en plein soleil avec ces maillots...

L'ambiance d'un match ici est assez spéciale... Etj'ai pas trop apprécié. On dirait que lepublic regarde un sketch... Ils se foutent constamment de la gueule des joueurs. Ils st morts de rire. Par exemple y'avè un joueur plus gros que les autres, et c'est vrai que qd il courait ça faisait sourire, seulement dès qu'il avait laballe,tt le public était mort de rire... a se foutre ouvertement de sa gueule... C'est spécial. Pourtt personne ne se vexe. Ms c'est qd même du spectacle... Les joueurs en jouent. D'ailleurs ce gros, il a fait semblant de s'etre blessé pr obtenir une faute... Sauf qu'il a joué jusqu'à tps que la faute soit sifflé. Sauf qu'elle a pas été sifflé, ms lui il a pas laché. les autres joueurs croyant qu'il était vraiment blessé (moi aussi d'ailleurs, ms pas le public qui riait à se pisser dessus), on du ledéplacer sur le bord du terrain, difficilement, un qui tient les bras, l'autre la tete, et le cul qui traine par terre. Puis une fois sur le coté, le gros se lève, lève les jambes, puis part encourant sur son banc de touche... J'ai rien compris a ce qui sepassait. Les équipoes c'était les asso contre les journalistes: résultat= 1-1.

Puis après quelques intervies, nous nous sommes ts retrouvés aqu Gomido (un bar ou ya de l'ambiance de Kpalimé). Y'avè tt le mde de la journée, journalistes, asso, joueurs... Les asso offraient un pot. On a chanté, dansé, c'était sympa comme tout. Puis nous sommes rentré, mangé dodo (bien mérité, sommeil lourd et réparateur...).